Εκτύπωση

Ενότητα Α2 - Exercice 006

ΚΕΙΜΕΝΟ
Lisez le texte et répondez aux questions de l'activité A2.

Rythmes scolaires
Une vaste enquête nationale est lancée par le biais de débats dans les académies, collèges et lycées sur les rythmes scolaires. Semaine de quatre jours, vacances d’été plus courtes ou mercredi travaillé : Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale, a ouvert lundi cette réflexion qui doit durer au moins un an et ne s’appliquera pas avant 2014.
L’expérience innovante tentée dans un lycée de Meaux (cours le matin et sport l’après-midi) sera aussi au centre de l’attention puisque cent lycées l’appliqueront à leur tour l’an prochain. Selon un sondage publié ce lundi dans Metro, 71% des Français sont favorables à cette organisation. Selon l’Institut de sondage de Louis Harris, 58% d’entre eux verraient favorablement une réduction des vacances d’été au profit d’un allègement des journées de travail.
Parti du constat que le système scolaire français est l’un des plus déséquilibrés d’Europe avec l’un des plus grands volumes d’heures de cours mais réparties sur un nombre de jours parmi les plus réduits, le ministre de l’Éducation nationale estime que les journées de classe « trop longues » apportent un stress, une fatigue excessive et des résultats scolaires négatifs. L’idée est d’améliorer les conditions de vie et d’apprentissage des élèves. Tous les thèmes seront abordés : la durée et l’organisation des journées de cours, celle des semaines, des vacances et de l’année. Aménager les rythmes ne signifie pas que les heures de cours seront forcément diminuées. Il s’agit avant tout de mieux les répartir. Selon Georges Fotinos, membre de la commission sur les rythmes scolaires et ancien responsable de ce sujet au ministère, deux options sont envisageables : garder le même calendrier mais réduire le volume d’enseignements. Autre possibilité, raccourcir de deux semaines les congés d’été, à volume d’enseignements égal, dans le but d’alléger la journée et de mieux répartir le temps dans la semaine.
Les chronobiologistes affirment que les élèves apprennent mieux au printemps et en été, quand il ne fait ni trop chaud ni trop froid. Aussi estiment-ils opportun d’allonger la durée des vacances de la Toussaint lorsque les élèves sont vraiment fatigués et de créer une période de repos en mai pour neutraliser les ponts qui coupent le rythme scolaire à cette période.

Source : D’après l’article de Marie-Estelle Pech
http://plus.lefigaro.fr/page/marie-estelle-pech, 02/07/2010

Οδηγίες χρήσης

Γαλλικό πληκτρολόγιο

Για την σωστή εκτέλεση των ψηφιακών διαδραστικών ασκήσεων θα χρειαστεί μερικές φορές  η πληκτρολόγηση ειδικών γαλλικών χαρακτήρων.

Δείτε πως θα το κάνετε εύκολα

Εισαγωγή ειδικών χαρακτήρων

Επισκέψεις

Σήμερα: 62
Χθές: 46
Εβδομάδα: 218
Μήνας: 795
Σύνολο: 101053