Εκτύπωση

Ενότητα Α2 - Exercice 016

ΚΕΙΜΕΝΟ
Lisez le texte et répondez aux questions de l'activité A2.

Jean-Luc Martinez est le nouveau président du musée du Louvre

Jean-Luc Martinez, ancien chef du département des Antiquités au Louvre, a été nommé par l’Elysée pour succéder à Henri Loyrette en tant que président-directeur du musée le plus visité du monde. Martinez, fils d’une concierge, représente à merveille le modèle républicain.


Ce n’est pas par un communiqué officiel du musée, mais de l’Elysée qu’a été annoncée sa nomination. Car ce poste exige les mêmes qualités que celles d’un diplomate, ministre, conservateur et chef d’une institution culturelle nationale et internationale réunies. Présider le Louvre signifie se confronter quotidiennement à des défis à la fois muséaux, artistiques, économiques et éminemment politiques.
Cet historien de l’art et archéologue n’avait intégré qu’en 1997 le corps des conservateurs. Né le 22 mars 1964 à Paris, il vient d’un milieu très humble. Son père était facteur, sa mère concierge. Son nom de famille indique son origine espagnole qui n’a pas empêché son accession fulgurante grâce aux institutions de la République. Sa première visite au Louvre était une sortie d’école. C’était en sixième : « Un vrai choc. Cela a changé ma vie » raconte-t-il à l’AFP, dans une première interview après sa nomination.  À 49 ans, marié et père de deux enfants, Martinez est désormais chef d’une institution qui a attiré 9,7 millions de visiteurs en 2012 et présenté une vingtaine d’expositions temporaires. Après six ans comme chef de département des antiquités grecques, étrusques et romaines où il a supervisé la restauration de la Vénus de Milo, il se retrouve surtout catapulté à la tête d’une institution gigantesque, héritée d’Henri Loyrette.
Lors de ses auditions, Jean-Luc Martinez a fait comprendre qu’il continuerait le chemin tracé par Henri Loyrette, tout en étant conscient que l’époque de l’expansion est devenue anachronique avec la crise économique. Pour l’instant, il se contente de s’afficher en tant que gardien de la consolidation des acquis phénoménaux des dernières années. Et pourtant, le nouveau président du Louvre devra employer beaucoup d’idées neuves et de pédagogie pour préserver le rayonnement du Louvre auprès des publics les plus divers. Cela tombe bien. Avant de devenir conservateur, Martinez était professeur d’histoire et de géographie dans différentes villes de banlieue.

Source : www.rfi.fr

Οδηγίες χρήσης

Γαλλικό πληκτρολόγιο

Για την σωστή εκτέλεση των ψηφιακών διαδραστικών ασκήσεων θα χρειαστεί μερικές φορές  η πληκτρολόγηση ειδικών γαλλικών χαρακτήρων.

Δείτε πως θα το κάνετε εύκολα

Εισαγωγή ειδικών χαρακτήρων

Επισκέψεις

Σήμερα: 2
Χθές: 41
Εβδομάδα: 265
Μήνας: 833
Σύνολο: 94461