Εκτύπωση

Ενότητα Α2 - Exercice 022

ΚΕΙΜΕΝΟ
Lisez le texte et répondez aux questions de l'activité A2.

Les agriculteurs s'inquiètent de la mauvaise météo en France


Le redoux annoncé pour le week-end et la semaine à venir ne devrait pas effacer le froid et le manque d'ensoleillement qui affectent depuis l'automne les cultures françaises. Rien qu'en mars, selon le bilan de Météo France, «les températures moyennes enregistrées en France sont 1,3°C en dessous de la normale». Quant aux précipitations,  « la pluviométrie moyenne sur l'ensemble du pays est supérieure de près de 25 % à la normale, et l'ensoleillement accuse un déficit de 30 % ». Résultat: bien que le printemps ait débuté il y a trois semaines - à en croire le calendrier -, la nature revêt toujours un aspect hivernal. C'est le cas par exemple des cultures implantées à la fin de l'été, tel le colza, ou à l'automne, comme le blé.  « Nous enregistrons trois semaines de retard végétatif, cela veut dire que pendant trois semaines la plante a perdu une partie de son potentiel maximum de rendement, explique Michel Portier, agronome et gérant d'Agritel spécialisé en gestion du risque des prix des matières premières agricoles. Pour le blé, nous estimons actuellement à 4 % la baisse des rendements, soit un million de tonnes en moins à l'échelle de la France. Il faudrait un printemps exceptionnel pour rattraper ce retard », poursuit le spécialiste qui est aussi agriculteur dans l'Oise.
 
« Les yeux rivés sur le baromètre »
Quant au colza, autre culture d'hiver importante, les mauvaises conditions météorologiques ont fortement fragilisé cet oléagineux (1).  « Les dégâts sont tels par endroits que certains agriculteurs ont décidé de retourner leur colza pour le ¬remplacer par des cultures de printemps type orge, maïs ou tournesol », explique Robert Dorsemagen, directeur commercial de Horsch France, spécialiste en matériel agricole.
Mais encore faut-il que les champs ne soient pas trop gorgés d'eau pour laisser entrer un tracteur ? « Dans le sud-ouest, l'ouest et le nord-est, la pluie et le froid ont retardé d'au moins quinze jours les semis de printemps. Ils n'ont démarré que par bribes, déplore Robert Dorsemagen. Il faudrait qu'il ne pleuve pas pendant au moins dix jours d'affilée pour rattraper ce retard. Nous allons essayer de profiter de la fenêtre de tir permise cette semaine avec le réchauffement des températures et les jours sans pluie pour reprendre les semis. »

(1) Oléagineux : qui produit de l’huile.




Source: D’après l’article d’Eric de La Chesnais, publié le 12/04/2013
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/04/12/20002-20130412ARTFIG00622-les-agriculteurs-s-inquietent-de-la-mauvaise-meteo-en-france.php



Οδηγίες χρήσης

Γαλλικό πληκτρολόγιο

Για την σωστή εκτέλεση των ψηφιακών διαδραστικών ασκήσεων θα χρειαστεί μερικές φορές  η πληκτρολόγηση ειδικών γαλλικών χαρακτήρων.

Δείτε πως θα το κάνετε εύκολα

Εισαγωγή ειδικών χαρακτήρων

Επισκέψεις

Σήμερα: 62
Χθές: 46
Εβδομάδα: 218
Μήνας: 795
Σύνολο: 101053