Εκτύπωση

Ενότητα Α2 - Exercice 023

ΚΕΙΜΕΝΟ
Lisez le texte et répondez aux questions de l'activité A2.

Que faire à Paris ce week-end ?


Prendre une claque. C’est l’événement artistique du printemps. Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris et le Centquatre consacrent une grande exposition à l’artiste américain Keith Haring, star subversive du street art, mort du sida, en 1990. Tandis que le MAM a réuni quelque 250 œuvres, bâches, dessins, tableaux, céramiques et autres totems géants, le 104 prolonge l’expérience en présentant, sous ses halles, les pièces grand format de l’artiste. Cette rétrospective de grande envergure – à ne pas manquer – souligne la démarche profondément politique de l’œuvre de Keith Haring, trop souvent réduite à sa formule pop, et à ses bébés rayonnants. « Un choc visuel, tout en messages, en questions et en émotions », souligne notre journaliste Valérie Duponchelle.
Se mettre au vert. Depuis le début de la semaine, le Wanderlust, spot branché multi-usage de la Cité de la Mode et du Design, a réouvert sa terrasse et inauguré sa saison printemps-été. Jusqu’au 15 mai, c’est autour du thème du «vert» que sont déclinés des ateliers pour adultes – le kale, un légume oublié, ce samedi de 14h à 17h (gratuit) – et enfants –l’hydroponie, l’Art de la culture des végétaux, toujours samedi de 14h à 17h (gratuit) -, des projections (le lundi), une boisson au restaurant (le green juice) et des installations (Liliana Motta). Ce dimanche, rendez-vous pour le «Juicy Sunday», avec cours de yoga extérieur (11h), taï-chi (12h30), marché détox (14h-18h) et chilling en musique (17h à minuit). So fresh!

Se faire une toile à l’égyptienne. La capitale ne parle que de ça depuis quelques semaines : la réouverture du Louxor au carrefour Barbès. Après trois ans de travaux sous la direction de l’architecte Philippe Pulmain, et trente de fermeture, le mythique Palais du cinéma accueille, depuis jeudi, les spectateurs, avec ses hiéroglyphes, ses têtes de pharaons, ses mâts égyptiens et son bar Art déco. Soyez parmi les premiers à découvrir la grande salle, surnommée la «Pharaonne», et refaite comme en 1921, qui projette cette semaine The Grandmaster de Wong Kar-Wai, un superbe film sur un maître du kung-fu, Ip Man. Dans les deux autres salles - qui sont nouvelles et réussies - vous pourrez notamment découvrir, ce week-end, l’excellent No , avec Gael García Bernal.




Source : D’après l’article d’Alice Bosio, publié le 19/04/2013
http://www.lefigaro.fr/sortir-paris/2013/04/19/30004-20130419ARTFIG00526-que-faire-a-paris-ce-week-end.php



Οδηγίες χρήσης

Γαλλικό πληκτρολόγιο

Για την σωστή εκτέλεση των ψηφιακών διαδραστικών ασκήσεων θα χρειαστεί μερικές φορές  η πληκτρολόγηση ειδικών γαλλικών χαρακτήρων.

Δείτε πως θα το κάνετε εύκολα

Εισαγωγή ειδικών χαρακτήρων

Επισκέψεις

Σήμερα: 2
Χθές: 41
Εβδομάδα: 265
Μήνας: 833
Σύνολο: 94461